Articles & Références


A. Quelques articles & références pour définir la TPC

1.  » Les Psychothérapies Corporelles »

par Jean-Frédéric MOTCHANE

pour télécharger ce texte, cliquer sur :
La TPC par JF Motchane


2.  » Les Thérapies Psycho-Corporelles « 

par Dr Lucien GAMBA

pour télécharger ce texte, cliquer sur :
La TPC par L Gamba


3.  » Le concept thérapeutique de La TPC « 

par Dr Lucien GAMBA

pour télécharger ce texte, cliquer sur :
Le concept thérapeutique de la TPC selon L Gamba


4.  » Le concept thérapeutique de La TPC « 

diaporama par Dr Lucien GAMBA

pour télécharger ce diaporama, cliquer sur :
Mode d’action physiologique de la TPC – diaporama


5. « Les Psychothérapies corporelles » : Fondements et méthodes

par Michael Coster HELLER
Dr en psychologie
Psychothérapeute biodynamique
Edition de Boeck (2008)

Présentation du livre sur le site de Michael Heller en cliquant ici


B. Diverses applications de la TPC

1. Pourquoi son pubis lui faisait-il si mal ?

par Pascal MORANDI
Physiothérapeute et  Sophro-bio-dynamicien (SBD)

 » A première vue « , une pubalgie, c’est banal, mais  » à y regarder de plus près « , en donnant parole au corps, ce phénomène douloureux peut se révéler pour le moins complexe.  La thérapie SBD, à la fois révélatrice du  » corps-émotion  » et rééquilibratrice du sujet, est un  » outil  » particulièrement efficace pour le physiothérapeute formé à la dimension bio-psycho-sociale.

pour télécharger l’article, cliquer sur :
Pourquoi son pubis lui faisait-il si mal ?


2. Sexothérapie et psychomotricité

par Anne DUPUIS-DE CHARRIÈRE
Psychomotricienne et sexothérapeute

Exploration de la sensori-motricité, de l’espace interpersonnel et de l’investissement du tonus de relation. Les concepts utilisés sont issus de la psychomotricité et de l’approche sexo-corporelle de J.Y. Desjardins

pour télécharger l’article, cliquer sur :
Sexothérapie et Psychomotricité


3. Le symptôme peut-il être un leurre ?

Dr Lucien GAMBA
Médecine interne et Immuno-Allergologie (FMH)
Médecine Psycho-somatico-sociale (ASMPP), Sophro-bio-dynamique et Hypnose (SMSH)

Du point de vue biologique, l’asthme de Noémie était bien expliqué ; son histoire a montré que, durant des années, son bronchospasme a été thérapeutiquement en partie investi comme un leurre, ceci en raison de la complexité étiologique du symptôme et de notre subjectivité de thérapeute !

pour télécharger l’article, cliquer sur :
Le symptôme peut-il être un leurre ?